La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Vous aimerez l'aromathérapie

Soulagement rapide: l’huile essentielle de basilic exotique : diluez 2 ou 3 gouttes dans une huile végétale, bien massez (mouvements lents en rond) le bas-ventre.

Huile d'onagre donne toujours de bons résultats.

Huile de bourrache est fortement recommandé pour les bons résultats ressentis (peau).

Sauge officinale nous recommandons de consommer de 1 à 3 tasses par jour pour améliorer les symptômes liés aux bouffées de chaleurs. 

Plantes à propriété : emménagogue (stimule et provoque le flux sanguin).  
Mise en garde aux femmes enceintes.  A:
  • Absinthe Artemisia/ absinthium.
  • Achillée mille feuille/ Achillea mille folium.
  • Airelle
  • Armoise Artemisia vulgaris.
  • Aurone Artemisia abrotanum.
    Pour la ménopause
  • Sur une période de trois (3) semaines, vous pourriez avoir besoin de ces teintures mères pour vous aider dans les symptômes reliés à la ménopause. ACTION HORMONALE:  l'airelle, le framboisier, le sequoia et le chêne vous aideront à contrer les bouffées de chaleur, les jambes lourdes ainsi que dans la circulation veineuse.
RECOMMANDATIONS:

Les adultes commencent habituellement avec 5 gouttes pouvant aller jusqu'à 15 gouttes.  Ne jamais dépasser la posologie sur la flacon.  Voir un herboriste. Consulter son médecin.

Réf: Dr. Tétau et Dr.Paul Henry dans l'ouvrage gemmothérapie 


Émission CKRL 89.1

17 septembre 2018

Glande pinéale ou épiphyse 

Petite glande endocrine de l'épithalamus du cerveau des vertébrés. À partir de la sérotonine, elle sécrète la mélatonine et joue donc, par l'intermédiaire de cette hormones, un rôle central dans la régulation des rythmes biologiques (veille et sommeil et saisonniers). 

Symptômes féminin

Pour bien de femmes, ce n'est pas toujours facile de lutter contre des règles douloureuses, Heureusement, il existe quelques solutions naturelles pour vous aider.  

Installé dans votre confort, une simple bouillotte d’eau bien chaude pourra vraiment vous soulager rapidement.  En alternance sur le ventre et dans le bas du dos, elle apaisera vite les douleurs, favorisera la circulation tout en éloignant les douleurs ressenti au ventre et dans le bas du dos.  Vous vivrez alors une réelle détente. 

La phytothérapie aura choisi l'achémille pour les femmes, une plante aux propriétés amère, astringente qui grâce à ses tiges, aidera à contrôler : À NOTER pour les femmes enceintes: le saignement et les sécrétions tandis qu'en usage interne elle conviendra autant à la femme en pré-ménopause qu'à celle qui présente un flot abondant ou irrégulier.  Elle est connu pour aider dans les cas de trouble de la diarrhée et pourra alors être servi en salade tout en rafraîchissant l'haleine et qu'elle peut servir de rince-bouche.  On dit d'elle aide à préserver la beauté et la jeunesse chez la femme.

Intéressant

La camomille

Dans un demi-litre d'eau très chaude, ajouter une c. à soupe de fleurs de camomille et laisser infuser pendant une dizaine de minutes.  Prendre un linge et l'imbiber de cette eau bien chaude encore. Enlever en partie toute l'eau et placer immédiatement sur le ventre (prendre soin de placer un autre linge autour).  Répéter l'expérience au besoin, aux quinze à vingt minutes pour garder au chaud le linge.

Le sarrasin

Après avoir faites cuire 125 g de gruau de sarrasin, placer dans un linge (doublé) de coton le mélange (très épais). Utiliser au besoin sur la partie douloureuse, laisser froidir et répéter l'expérience à nouveau. La feuille de choux frisé peut aussi être utiliser pour calmer la douleur et diminuer l'inflammation.  Utiliser 3 à 5 feuilles, placées une par dessus l'autre après avoir enlever la partie blanche (la nervure) du centre et avoir bouilli quelques minutes seulement pour ensuite laisser tiédir. Placer les feuilles sur un linge de coton, déposer sur le ventre et laisser reposer 1 à 2 heures. Renouvelé au besoin avec de nouvelles feuilles en suivant la même méthode de préparation.

  • Recouvrez d’eau 150 g de gruau de sarrasin et faites cuire jusqu’à obtention d’une bouillie épaisse.
  • Laissez cette dernière tiédir, versez-la sur un linge de coton, puis appliquez directement sur la zone douloureuse.
  • Couvrez avec un autre linge de coton et laissez agir jusqu’à ce que le cataplasme refroidisse.
  • L’acupuncture est particulièrement appréciée.  Son action sédative et précieuse servira en cas de règles douloureuses. C'est aussi un recours pour régulariser les cycles menstruels, améliorer le syndrome prémenstruel, diminuer les symptômes                                                                      liés à la pré-ménopause ainsi que de la ménopause.

Mise en garde aux femmes enceintes:

Consultez votre médecin et un spécialiste: soit les deux: un herboriste, ou un homéopathe, ces derniers sont fortement conseillés, voir un naturopathe (holistique) conseils alimentaires (nutrition/nutriments, soins et hygiène)
Plantes à propriété : emménagogue (stimule et provoque le flux sanguin).  

Durant la grossesse, sachez que certains aliments et certaines herbes ne sont pas recommandés mais sembleraient plutôt contre-indiquées en raison de leurs composants. Consommez en grande quantité lors de votre grossesse peut devenir un risque dangereux pour le bébé. À consommer avec modération lors d'une grossesse.

Les herbes à éviter qui pourraient causer un avortement: sont l'achillée mille feuille, l'anis, la consoude, le fenouil, le marrube, l'hibiscus, le cèdre, la cannelle,  la citronnelle, l'artichaut, le persil, la pervenche, le gui, la valériane, l'eucalyptus mentholé, le gingembre, le clou de girofle, la lavande, la marjolaine, le romarin, la sauge, la bourse-à-pasteur,  la menthe verte et la menthe poivrée. Toutes ces plantes, consommées avec excès pourraient entraîner des complications durant votre grossesse.

Ne jamais utiliser pendant la grossesse car elles peuvent causer l'avortement.; l'airelle, le sequoia et le chêne, le framboisier et le trèfle rouge le trèfle rouge (ce dernier peut influencer, ce qui peut entraîner des complications pendant la conception, la grossesse et l'accouchement) à cause de leur action hormonale, mais le framboisier peut être ajouter après seulement le quatrième mois de grossesse.  Toutefois, l'avoine, l'ortie, la verveine, ou surtout l'églantier sont recommandés: c'est Hub lumineux qui prétend que l'églantier possède des propriétés astringentes et diurétiques douces qui peuvent être extrêmement utiles pour la grossesse.  

Consultez votre médecin et un spécialistes: herboriste, homéopathe.

Nous les naturopathes, vous recommandons de voir  un homéopathe pour vous assurer d'utiliser les bons outils pour votre santé et toujours consulter un spécialiste en herboristerie pour avoir avec exactitude les bonnes informations sur les effets du produit désiré et  pour votre sécurité selon votre situation.  L'avis de votre médecin est en tout temps de mise afin d'éviter d'éventuelles complications santé ce qui va à l'encontre des politiques et procédures en matières de prévention en médecine alternative et conventionnelles.

Toutefois, avec les recommandation d'un spécialiste tel un herboriste, on pourrait vous conseiller de prendre certains des énoncés plus haut, seulement qu'à partir du quatrième mois de grossesse, mais toujours sous approbation de votre médecin.

  • Mise en garde: le sequoia et cassis (bourgeons toniques) par exemple pourraient vous empêcher de dormir.
  • Pour l'alchémille, celle-ci doit être évitée en cas de prise de contraceptifs oraux car son action est similaire à celle des progestatifs. Sa consommation est déconseillée chez les personnes suivant un traitement (vitamine K), dans les risques de phlébite et chez les personnes à risque de thrombose.

Glande pituitaire

Définition:

 La glande pituitaire (ou hypophyse) est une petite glande de la taille d'un petit pois située à la base du cerveau, dans une petite dépression de l'os sphénoïde appelée la selle turcique. Elle est sous le contrôle de l'hypothlamus auquel elle est attachée. On la qualifie parfois de glande maîtresse car elle sert d'agent de liaison entre le système nerveux et le système endocrinien. Certaines de ses hormones stimulent la production d'hormones spécifiques par d'autres glandes endocrines. Cette petite glande est en réalité constituée de deux glandes distinctes : le lobe antérieur de l'hypophyse (ou antéhypophyse) et la neurohypophyse (ou posthypophyse). L'hypophyse produit plusieurs hormones, dont l'une a pour fonction de réguler la rétention d'eau par les reins. Une autre déclenche les contractions de l'utérus pendant l'accouchement, et stimule ensuite la production de lait par les glandes mammaires. L'une des hormones pituitaires les plus importantes est l'hormone de croissance. Elle contrôle la croissance en régulant la quantité de nutriments absorbée par les cellules. L'hormone de croissance agit également en conjonction avec l'insuline pour maintenir le taux de sucre sanguin.